l'avion rose

Nouvelles érotiques au féminin, poésies saphiques, littérature lesbienne

Ces petits riens

Et bien voilà, je n'ai pas pu m'en enpêcher. Je suis partie très tôt ce matin, trop tôt, les yeux plein de sommeil. Je n'ai pas voulu allumer mon mac pour filer au plus vite vite, pour ne pas être tentée de vous parler, de vous écrire. Je l'avais rangé hier, mis dans mon sac, sac dans la voiture. J'ai fermé la porte, clé dans le démarreur, vitesse enclenchée. Je suis partie. C'était l'aube. Il faisait déjà beau, l'air embaumait merveilleusement la menthe sauvage qui pousse tout autour de ma campagne. C'était peu de choses, un petit rien, une bouffée de bonheur.

Route.

Je me suis arrêtée il y a une petite demi-heure dans une station. J'avais besoin de la brûlure d'un café, de marcher, de sentir la fraîcheur sur mon visage. J'ai vu le signe, un W dans une arobase, wifi... cela a été plus fort que moi. Au lieu de me détendre les jambes, j'ai fébrilement allumé mon mac, connexion, messages, nouvelles... mais on faisait comment avant tout ça ?! On vivait comment sans tous ces liens invisibles qui nous relient les uns aux autres, les unes aux autres ? ces liens qui unissent, nous attachent, nous entravent ? Je ne sais pas. je ne sais plus.

Je voulais partager mon humeur avec vous. Avant de repartir. Avant de reprendre le volant. De penser à ces petits riens, ou tout simplement, à rien du tout, à tout, Voilà ce qui tourne sur mon ipod pendant que je démarre et m'éloigne.


Retour à l'accueil

À propos

M. T.

Et si vous, vous me donniez votre avis ?...
Voir le profil de M. T. sur le portail Overblog

Commenter cet article

valentine 12/04/2013 10:04

c'est vrai que je ne trie pas mais le bon je le garderai toujours et le mauvais fait partie de mon histoire donc dois je le jeter?Mais je chanterai oui je chanterai cela sera plus doux enfin je
l'espère.Merci

M. T. 12/04/2013 10:34



J'ai envie de vous répondre de ne surtout rien jeter car tout vous enrichit. Mais c'est aussi tout le paradoxe de garder des souvenirs qui vous sont douloureux. Je ne sais pas quel pouvoir nous
pouvons avoir sur nos mémoires, certainement pas celui de l'oubli total. Et c'est sans doute bien comme cela en ce que nos douleurs, nos drames, nos tristesses, si nous savons les regarder en
face, si nous arrivons à les supporter, seront comme une pluie d'orage : dévastateurs mais assurément annonciateurs d'une nature encore plus belle et luxuriante. Belle journée à vous, où que vous
soyez !



valentine 11/04/2013 15:43

Est il possible de ne penser a rien ????????????Tant de choses sont dans ma tête!Tant de douleurs,de souvenirs et....

M. T. 11/04/2013 19:37



Se souvenir est la plus indélicate des sensations car elle ne trie pas, ni le bon, ni le mauvais. Il faut tout prendre et alors chanter doucement si tout est trop lourd.



Meloshka 20/05/2011 13:56


Mais, penser à ne penser à rien, c'est assez absorbant pour ne pas penser à autre chose ...


M. T. 20/05/2011 14:01



Alors, absorbez-vous, abosrdez-vous... le week-end s'annonce particulièrement beau...



Meloshka 11/05/2011 18:24


Mieux vaut ne penser à rien que ne pas penser du tout ...
Bien sur, et vous aurez du mal à le croire, c'est ma devise, celle qui est écrite au rouge à lèvres sur mon miroir de salle de bains, celle qui s'affiche sur mon messenger... celle qui à le don de
mettre mon patron hors de lui ! celle qui me réveille chaque matin sur mon ipod.


M. T. 18/05/2011 16:16



Et moi, à force de ne penser à rien, j'oublie de vous répondre ! Mais avec une telle devise se rappelant à vous à chaque moment, comment pourriez-vous ne rien penser du tout sans pour autant ne
penser à rien du tout ? ou tout au moins, penser à tout sans rien ? je veux dire... à rien sans son tout... enfin... mais comment faites-vous donc ?!



Ophélie Conan 16/08/2009 09:40

J'aime ces petits riens...

Ophélie Conan 15/08/2009 15:15

Rien n'est plus utile que les choses inutiles...