Nouvelles érotiques au féminin, poésies saphiques, littérature lesbienne

Aveu

Ça et là

Ici ou là-bas

Aujourd’hui comme demain

Vivre

 

Donner ce corps et recevoir

Yeux ouverts

Main dans ta main

Croire

 

Être le bonheur

Avide des brûlures

De tous les désirs

Jouir

 

Prononcer l’ineffable

Murmurer l’incroyable

Sans doute

Sans – aucun - doute

 

Changer

Devenir

Avancer

Partager

 

Et puis merde !

Juste t’aimer.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
M. T.

Et si vous, vous me donniez votre avis ?...
Voir le profil de M. T. sur le portail Overblog

Commenter cet article
E

un si joli poème comme vous savez si bien les écrire, et que j'ai toujours plaisir à lire...


Répondre
M


Alors celal me fait doublement plaisir...



L

Quel bel aveu. Pour moi le plus beau et le plus difficile a faire...


Répondre
M


... sans doute... mais tellement évident en même temps !



I

... il me manque les mots, la poèsie pour vous dire que j'apprécie vos écrits, vos déclarations ! Je vous dirai simplement Merci de partager cela.


Répondre
M


Non, Isa, les mots ne vous manquent pas... la preuve, vous êtes là... Et de les laisser ici, comme autant de petits cailloux derrière vous, donnent aux miens propres un bien joli écho...



S

... Aimer ... Un verbe a multiples facettes et qui porte en lui tout un a-venir ...


Répondre
M


Et ces facettes renvoie un prisme coloré magnifique, comme autant d'étincelles de vie, si différentes et pourtant si complémentaires... Souveznez-vous... comme autant d'accords majeurs...



L

c'est juste parfait quand vous vous avouez, quand vous vous révoltez à aimer


Répondre
M


Oui, comme une envie subite de mordre la vie !



J

Je cueille vos mots, jolie dame, fraichement déposés en des vers bien trop courts à mon goût.

Mais peut-on seulement blâmer quelqu'une qui nous avoue qu'elle aime, qu'elle est heureuse.. ?

La vie m'offre ces jours-ci le temps de vivre et de m'occuper de moi... autant vous glisser que j'ai t-out le loisir de vous lire et de vous répondre !

J


Répondre
M


Votre petit mot est une fenêtre ouverte sur un bien beau rayon de soleil... Je crois que je vais venir en profiter...