Nouvelles érotiques au féminin, poésies saphiques, littérature lesbienne

C'est ici

gustave-courbet-femme-nue-et-dormant.jpg

C’est ici que tout se passe

Lorsque ton désir t’appelle et se révèle

Quand tu sais que tu n’y résisteras pas

Parce qu’il est trop tard pour le fuir

Parce que tu ne veux pas

Parce que tu ne peux plus

Tout juste l’ignorer

 

C’est ici que tout bascule

Et que tes lèvres dessinent

Le Ô d’un vertige qui te cambre

Quand ta peau et tes seins

Au bout du souffle se dressent

Initiant la caresse

Noyée du tiède élixir

 

C’est ici que tu t’enivres

A quoi bon te retenir

Et glissant, t’immisçant

Dans l’écart de tes cuisses

Tu renoues à la source

Même de ton envie

Mouillée, sucrée

 

C’est ici que tout arrive

Quand plus rien ne retient

Ni la peur ni la pudeur

Juste l’envie d’aller plus loin

Chercher en toi cette folie

Qui électrise tes sens

De tensions insensées

 

C’est ici que tu déposes

Les armes les larmes

Et disposes de toi

En haut de la hune de ton excitation

Tu t’exposes et exploses

D’un cri d’ivresse qui te drosse

Sur le lit de ton naufrage

 

C’est ici que tu jouis

De délices solitaires

 

Pour ton seul plaisir

Mais aussi le mien.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
M. T.

Et si vous, vous me donniez votre avis ?...
Voir le profil de M. T. sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Merci.Ici une nouvelle aventure "blogueuse " commence... Je ne compte pas cesser ma lecture de sitôt... Je fus envoûtée.
Répondre
M


Et merci d'emprunter ces lignes qui vous sont avec grand plaisir grandes ouvertes.



S
C’est ici que les visiteurs mettent des commentaires
Comme quoi, votre poésie est à plaire
Répondre
M


Et de rose, je vire au rouge.



J
D'une très grande beauté. Merci !
Répondre
M


Vous êtes bien fidèle...