Nouvelles érotiques au féminin, poésies saphiques, littérature lesbienne

Le temps du muguet

 

Parce que j'aurais aimé aujourd'hui vous apporter à toutes un petit brin de muguet et déposer, derrière votre oreille, à l'orée de votre nuque, un si léger baiser...




 

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
M. T.

Et si vous, vous me donniez votre avis ?...
Voir le profil de M. T. sur le portail Overblog

Commenter cet article
E

A défaut d'en avoir du réel, c'est toujours très agréable d'en recevoir virtuellement. merci bien madame la pilote.


Répondre
M


Mais tout le plaisir est pour moi !



L

Merci pour ce brin de bonheur. Je suis aller en ceuillir moi Madame et j'ai du me perdre dans les bois pour vous remercier que maintenant et je m'en excuse.


Répondre
M


... le principal étant que vous vous soyez retrouvée !!!



L

Merci pour les clochettes Madame La Pilote !
Lily, elle a déjà fait tout le boulot, si vous voyez ce que je veux dire, alors ... et elle non plus elle n'en a pas eu, et pas de petites pommes à sa disposition en plus !
Heureusement que vous êtes là pour notre bonheur !


Répondre
M


Un brin virtuel... un brin réel... après tout, l'attention n'est-elle pas la même ? cela étant, avec tous vos points, vous auriez du recevoir un bonus.... Pucca ?....



I

Merci à vous Madame pour ce brin de bonheur que vous nous offrez !


Répondre
M


Merci de l'accepter...



P

Merci pour le muguet... (je n'en aie pas encore eu de véritable cette année, mais je compte sur mes petites pommes pour m'en offir lundi)


Répondre
M


Comment ça vous n'en n'avez pas reçu querida Puccanita ?! Ben... Lily ?... Je suis sûre que cela aurait valu au moins trois points, ça !!!



C

Merci pour ce muguet Dame Pilote, si je pouvais je vous en offrirai avec joie...pour votre retour et le plaisir de vous lire de nouveau, vous m'avez manqué.
ça me donne envie d'une petite vodka et de casser le verre ce début façon Russsse...en plus Danièle Darrieux était un des béguins de mon Papa, un vrai plaisir à entendre plein de souvenirs et une
bien belle Dame


Répondre
M


J'aime tant cette petite fleur blanche, fragile, éphémère et si embaumante... elle est un bien joli symbole de partage, d'amitié et d'amour... heureuse également de vous retrouver là, aussitôt
présente... quant à votre manière slave de boire la vodka, promis, je n'en dirai rien de crainte d'affoler une certaine Dame Cafetière...



P

J’ai eu beau chercher dans ma bonne ville .... Pas la moindre trace de muguet « réel », mais il me reste votre muguet « virtuel » ... Étonnant cette version qui commence comme une complainte russe
a fredonner sur les bords de la Volga (ah que voulez-vous Madame La Pilote j’ai parfois l’âme slave), pour finir comme un morceau de jazz. Le tout porté par la voix de Danielle Darrieux .. Merci a
vous ...


Répondre
M


Mais tout le plaisir est pour moi, chère Pop's Panapova ! oui, cette version est assez étonnante, mais n'en fallait-il pas eu de cette trempe pour cette dédicace ?