l'avion rose

Nouvelles érotiques au féminin, poésies saphiques, littérature lesbienne

Play List

C'est samedi et, pardonnez-moi, mais je fais relâche...

Je regarde mon bureau et c’est le chaos le plus total…Un bol de fromage blanc, le sucre (que j’ai cherché longtemps ce matin), une mug de thé dont le lait a tourné… deux autres mugs contenant un fond de café froid, une tasse type dé à coudre dont je me sers pour me servir mes espressos bien serrés, quelques kleenex (c’est l’hiver), des tonnes de dossiers passablement imbriqués, voire mélangés les uns aux autres (gloups, ça va faire mal pour le tri…), deux tas de CD que je n’arrive toujours pas à enregistrer dans mon Mac par manque de temps, un bracelet, mon Ipod, un casque mais qui ne va pas dedans, sans oublier bien sur, des dizaines de feutres, crayons, plumes et autres objets divers destinés à l’écriture, chacun ayant une fonction bien précise (administrative, fictionnelle, personnelle…) et autorisés à n’écrire que certains mots.

 

Un peu plus loin, sur le rebord intérieur de la fenêtre, il y a des cassettes HI8, un recueil d’Antonio Machado dont je cherchais un poème, il y a de cela déjà quelques semaines « Crei my hogar apagado, revolvi la ceniza y me queme la mano… » quelques petits cailloux mélangés à des petits morceaux de vitrail ; un phare en bois, blanc et bleu.

 

Derrière moi, des étagères, pleines de livres et d’autres dossiers, mais rangés ceux-là.. A droite d’autres livres dont ma collection de Guides Michelin que je n’oublie jamais d’acheter chaque année… C’est mon antre, ma caverne. Il y a un coffre, aussi, en bois, rescapé d’un vide-grenier en Allemagne, une guitare dont je ne me sers plus vraiment maintenant depuis que j’ai découvert les joies de Garage Band, le logiciel de musique d’Apple (oui, je sais, je vais souvent la pub de la pomme…)

 

Sur les murs, des tableaux aussi, dont les couleurs dominantes, pour les deux, je m’en rends compte là, en les regardant, sont le jaune et le bleu pâle. Il y a aussi cet autre tableau, mais en liège où je punaise des tas de bouts de papiers, cartes, post-it porteurs d’idées, bouts d’enveloppes griffonnées.

 

Au milieu de tout cela, il y a moi, bien sûr, derrière ce bureau, plateau en bois clair reposant sur des tréteaux en acier noir. A ma gauche, un banc, submergé par d’autres dossiers et livres et en face, un fauteuil inaccessible, envahi lui de vestes, pulls, blocs notes, câbles…Enfin, et pas le moins important, reposant sur le coffre allemand, le plateau zen d’un petit jardin japonais, sable et pierres, que je ratisse avec une patience infinie afin d’y dessiner de petits chemins.

 

Ce soir, je suis au milieu de tout cela dans le calme, il fait nuit, j’ai juste allumé la lumière posée sur mon bureau.

 

Pourquoi je vous dis tout cela ? Parce que je voulais vous faire partager ce moment et vous annoncer une nouvelle rubrique. J’aime bien de temps en temps mettre de la musique, par forcément une vidéo, non, juste de la musique, alors j’ai eu l’idée, pendant ma promenade de l’après-midi (il faut bien me détendre les jambes) de faire un page PlayList. Je me demandais comment l’appeler… Le titre s’est imposé sans grande difficulté.

 

Alors bienvenues dans mon monde musical, au gré des humeurs, sans image, presque sans texte (si j’y arrive !) juste pour votre imaginaire, j’ai nommé,

Play List - Vol de Nuit

Retour à l'accueil

À propos

M. T.

Et si vous, vous me donniez votre avis ?...
Voir le profil de M. T. sur le portail Overblog

Commenter cet article

lily 13/12/2009 11:15


presque sans texte ... presque sans texte ... bon vu la qualité de votre sélection musicale ... mais que cela ne vienne pas perturber la mise en ligne des autres 'rubriques', parce que moi j'ai
tout lu alors bon.
et je vous vois venir à pas chassé tonner 'Shame shame shame on you / If you can't dance too' , que cela ne soit en cas considéré comme étant la première danse du bal tant attendu ... sinon fini
les explosion de rires en plein vol, vous voilà prévenue


M. T. 13/12/2009 17:11


Me voilà donc bien sous pression... moi qui pensais finir mon dimanche à comparer les mérites du Cognac/S... avec celui du Coganc/ristretto... mais si vous avez tout lu, bien fidèle lectrice... Je
me remets à ma tâche... et puis, l'idée de ne plus exploser de rires en plein vol.. ça non... impossible !