l'avion rose

Nouvelles érotiques au féminin, poésies saphiques, littérature lesbienne

Là où je suis

 Là où je suis, il y a des rires. Tout le monde est arrivé., les petits , les grands, ceux qui sont loin, ceux qui habitent dans le coin. On se retrouve, on s’embrasse, on s’apostrophe. Les petits dansent sur les chaises. Les grands chantent à tue-tête. La musique est légère, enjouée, rythmée. Le repas est trop cuit mais on s’en moque. Le vin est frais, l’air délicieusement poivré par les pins, les chênes, les châtaigniers. Là où je suis, on peut toucher les étoiles.

 

Là où je suis, c’est plein d’amour, d’ivresse, de sourires..

 

Là où je suis, on se parle, on se raconte, on plaisante, on se repose. Les enfants se baignent, d’autres dorment sur des serviettes posées dans l’herbe à l’ombre des grands arbres. Là où je suis, un chien court, joyeux de tous ces jeux. Là où je suis, il y a des regards qui se croisent, des regards qui disent, des regards qui séduisent. Là où je suis, on peut toucher le bonheur.

 

Là où je suis, les soirées reviennent si vite, ne finissent pas et résonnent encore au creux des sommeils. Le lit est vieux, moelleux, on laisse la fenêtre ouverte. Là où je suis, quand enfin il n’y a plus de bruit, on entend tout, la nuit, l’air, le lézard ombrageux, les bruissements amoureux. Là où je suis, les matins sont libres, le café sans fin, les tartines lourdes de miel. Là où je suis, je les regarde et je me dis que je les aime, et cela me remplit le cœur d’un air tout chaud, tout rond, tout doux.

 

Là où je suis, je sais qu’ils sont. Depuis si longtemps, depuis toujours, fidèles présences, sereines, rassurantes.

 

Là où je suis, je vis. Là où je suis, je dois être.

Retour à l'accueil

À propos

M. T.

Et si vous, vous me donniez votre avis ?...
Voir le profil de M. T. sur le portail Overblog

Commenter cet article

Ophélie Conan 17/08/2009 21:56

Pauvre Angie! Mais je sûre que tous ces petits inconvénients te ravissent, non? En tout cas, tu les décris si bien. Ce sont des scènes de la vie. J’adore aussi les scènes de la vie.

Ophélie Conan 16/08/2009 20:19

Ton texte m'enchante. J'aime ton écriture. J'y suis vraiment. Je suis là où tu es. Je suis avec toi, tu me fais vivre ce que tu vis. Merci.
Ophélie